Famille et droits de l’Homme

Forum Thématique

Sous le thème «droit de la famille et droit international de l'Homme "

Forum  Azzahrae  pour la Femme Marocaine


La deuxième session du Forum mondial des droits de l'homme tient lieu dans un contexte de changements internationaux rapides. De ce fait, le défi d'une telle manifestation  n’est pas uniquement de créer un espace de débat mondial annuel et diversifié traitant des différentes préoccupations des droits de l'homme à l’échelle universelle, mais aussi de permettre aux pays du Sud de contribuer comme force de proposition dans la planification des priorités de droits partagés par celles-ci, afin de renforcer la position de ces pays en tant qu'acteurs principaux dans le domaine international des droits de l'homme.

 

Conscient au Forum Azzahrae de l’importance de cet  événement  Mondial,  nous considérons qu’il présente une occasion d’évaluer  les avancées réalisées au niveau des droits des femmes et de la famille surtout que son organisation coïncide avec  la vingtième célébration d’une série d'événements ayant marqué l'évolution des droits de l'homme en générale et les droits des femmes et de la famille en particulier, à savoir la conférence internationale sur  la population et le développement, et la Déclaration et la Plate-forme d'action de Pékin,  la Journée internationale des familles, ainsi que la fin des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et la détermination des objectifs post 2015.

 

En effet, nous estimons que cette rencontre mondiale  nous permettra de mettre en avant les défis actuels affectant la mise en œuvre du programme d’action de Pékin depuis son adoption lors de la quatrième conférence mondiale sur les femmes qui s'est tenue en 1995, et aussi de dégager les opportunités possibles en faveur de la réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes dans le programme de développement pour l’après 2015, d’autant plus qu’on est à la veille de l’organisation cinquante-neuvième session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies, qui se tiendra à New York en Mars 2015.

 

Se basant sur le fait que le droit de fonder une famille est l'un des droits humains des plus importants  cités dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme et la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, et étant donné que la famille est le noyau dure de toute communauté et l'institution sociale la plus importante pour l'éducation et la pratique de la démocratie et des droits humains; nous jugeons que la communauté internationale n'a toujours pas accordé suffisamment d'attention à cet élément vital.

 

En effet, nous remarquons que malgré le choix d’un Slogan signifiant cette année par l'ONU  lors de la célébration  de  la Journée internationale des familles:  «Les familles sont importantes dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement », les résultats du dernier sommet du Millénaire pour le développement (résolution 65/1 de l'Assemblée générale) ne citent la famille que dans le cadre de la planification familiale, alors que la plupart des Objectifs du Millénaire pour le développement et en particulier ceux liés à la réduction de la pauvreté, à l'éducation des enfants et à la réduction de la mortalité maternelle ne pourrons être achevés que si  une approche centrée sur la famille est adoptée. D'autant plus  que certaines expériences internationales ayant optés pour des politiques familiales ont pu réaliser d'importants progrès à ce niveau.

 

  A cet égard une interpellation de l’humanité s'impose afin de renforcer les efforts internationaux concertés, pour adopter une politique internationale globale centrée sur la famille et sur la protection de ses droits lors de l’adoption de l’agenda post-2015. Surtout que  ces dernières années, nous assistons à des courants émergents pro-famille qui se manifestent  principalement en coalitions et réseaux mondiaux plaidant pour la protection de la famille et  la remise en valeur de la famille comme unité de base dans le développement du système des droits de l'homme. Ces efforts ayant conduit le  Conseil des droits de l’homme lors de sa vingt-sixième session à approuver la Résolution N ° A / HRC / 26 / L.20 / REV  qui stipule que « c’est à la famille qu’il incombe en premier lieu d’élever et de protéger les enfants et que ceux-ci, pour l’épanouissement complet et harmonieux  de leur personnalité, doivent grandir dans un cadre familial et  dans une atmosphère de bonheur, d'amour et de compréhension».

 

Pour ces raisons, nous pensons que le Forum mondial des droits de l'Homme doit contribuer activement à l'élaboration d'un nouvel agenda pour les droits de la famille dans l'ère de la mondialisation en mettant l’accent sur l'autonomisation des droits de la famille dans le système international, ainsi que sur  la prévention des menaces dangereuses , liées aux déviations constatés ces dernières années de la loi de « l'instinct humain ». Ces menaces portant atteinte  non seulement à la continuité et  l'existence de la famille et aux droits de l'enfant à avoir une famille normale, mais aussi à la dignité de la femme en la soumettant à une nouvelle forme de  servitude.

 

A cet effet, la tenue de ce Forum thématique vise principalement à ouvrir un débat intellectuel profond sur les transformations de valeurs subies par les familles dans le monde et l'impact de ces changements sur le système international des droits. En outre, il offre l'occasion d'associer les efforts des différents acteurs concernés, à savoir les associations de défense des droits, les décideurs, les parlementaires, les experts; et ce afin de mieux assurer la protection des droits de la famille et en faire un centre d'intérêt du système international des droits humains.

 

Ce débat international s'intéressera également à évaluer l'efficacité des mécanismes de mise en œuvre des obligations et conventions internationales à cet égard, et s’interrogera sur les moyens nécessaires pour améliorer le système international en faveur du droit à la différence et à la diversité tout en préservant les lois fondamentales et naturelles qui régissent la famille.

 

Pour traiter de ces sujets,  le Forum Thématique mettra l’accent sur les axes principaux suivants:

 

AXE I :  la famille entre les droits religieux et le système international des droits humains

1. Lecture dans le système des droits religieux sur le concept et la fonction de la famille.

3. Développement des droits de l'Homme en faveur de la famille dans le système international: état des lieux.

2.  Valeurs culturelles et religieuses quelle position dans le système international de droits de l'Homme

 

AXE II : La situation de la famille, 20 ans après l'adoption de la Journée internationale des familles

1. Le système de droits de l'homme: quel  impact sur la réalité de la famille et qu'elle rôle dans sa protection?

2. Quelles sont les garanties pour soutenir la stabilité de la famille et  protéger les sociétés contre la violence et la désintégration des familles?

3. Les mécanismes de l'ONU sont-elles efficaces concernant le suivi de la mise en œuvre des obligations des États  vis-à-vis de la famille?

 

Axe III: Quelle  stratégie mondiale pour la protection et la promotion des droits de la famille dans le système international des droit de l’Homme?:

 Approches croisées