Présentation du Forum

Au mois de décembre 2013, le Secrétariat d’Etat aux droits de l’Homme de la présidence de la République du Brésil a organisé le Premier Forum mondial des droits de l’Homme (FMDH), avec plus de 5 000 participant-e-s du Brésil, d’Amérique latine mais aussi de plusieurs pays dont le Maroc.

Couronné de succès, ce forum s’est tenu vingt ans après la Conférence mondiale de Vienne sur les droits de l’Homme de 1993.

Entretemps, les valeurs des droits de l’Homme ont connu un mouvement d’universalisation continue et sont devenues une variable centrale des relations internationales, alors que de nouveaux traités venaient renforcer le droit international des droits de l’Homme.

Durant cette même période, le système des Nations unies en matière de protection des droits fondamentaux s’est significativement renforcé et s’est renouvelé : création du Conseil des droits de l’Homme, adoption de l’Examen périodique universel, désignation de vingt-neuf titulaires au titre des procédures spéciales, entrée en vigueur de neuf instruments internationaux (deux conventions internationales et sept protocoles facultatifs), …

Depuis Vienne, de nouvelles instances régionales de promotion et de protection des droits de l’Homme ont vu le jour, alors que les institutions nationales des droits de l’Homme, balbutiantes alors, se sont affirmées comme des acteurs dynamiques et au rôle de plus en plus important.

En même temps, de multiples organisations non gouvernementales nationales, régionales ou internationales, de plus en plus professionnelles et spécialisées, ont émergé et sont devenues des acteurs incontournables, faisant entendre la voix des sociétés et interpellant les Etats quant au respect de leurs engagements internationaux. En vingt ans aussi, de nouvelles problématiques, hier inconnues, ont émergé et interpellent la conscience mondiale alors que la contestation de l’universalisme s’est diversifiée et s’est amplifiée.

C’est dans ce contexte, largement renouvelé et dans un monde globalisé et connecté, que le forum de Brasilia s’est tenu, confirmant la nécessité d’un espace universel et fraternel de dialogue et d’échanges entre les multiples acteurs qui agissent aujourd’hui pour répondre aux aspirations des peuples pour le respect de leur dignité, l’égalité et la justice.

Dans le prolongement de cette dynamique, la deuxième édition du FMDH se tient à Marrakech à la fin novembre 2014.

Dans le prolongement de la première édition du Forum mondial des droits de l’Homme de Brasilia, le forum de Marrakech sera composé de forums thématiques, dont la préparation et le déroulement sont assurés par des réseaux d’acteurs de la société civile, à des institutions nationales des droits de l’Homme, des équipes académiques, …

Les principales conclusions seront présentées à une Conférence finale qui doit regrouper la société civile, les gouvernements, les INDH, les représentants du système international de protection des droits de l’Homme de l’ONU, les ONG internationales, et des figures et institutions internationales des droits de l’Homme, appelées à prendre la parole pour réagir, délivrer des messages, etc.

Des ateliers de formation peuvent être proposés. De même des ateliers autogérés d’échanges de bonnes pratiques et d’expériences ainsi que de mise en place de nouveaux réseaux peuvent être proposés, voire aboutir à des assemblées de convergence.

Enfin, une foire de l’économie sociale et solidaire est organisée, ainsi que des manifestations culturelles.

Plusieurs instances d’organisation ont été installées dont un comité de suivi international , un secrétariat national marocain, un Comité local d’accueil à Marrakech, un Comité international de préparation (regroupant tous les acteurs impliqués) ainsi qu’un Comité scientifique international.